Land Art : belle exposition à Machilly

Logo-CA

 



 

Depuis 6 ans, lors du week-end de l’équinoxe de septembre, le festival « Couleur(s) d’Automne » s’installe autour du Lac de Machilly. Sa thématique veut valoriser le végétal et le vivant. Ce sont des stands, des expositions, un marché aux plantes, des animations et des conférences sur des questions touchant à la Nature.

Et, autour du lac, les organisateurs mettent en scène publique une exposition de LandArt, l’Art de la Terre (cette Pacha Mama, que vénèrent les sud-américains qui ne sont pas complètement monothéistes…).
Si, en Haute-Savoie, la ferme de Chosal est labellisée Pôle Land Art Départemental, le festival de Machilly, une fois de plus, m’a ravi par la qualité des œuvres présentées.

Les artistes conçoivent leur création avec le plus souvent des matériaux de la nature (branches, pierres, sable, rocher…) qu’ils l’enrichissent par des objets artisanaux (ficelles, cordages,…) ou manufacturés (poteaux, câbles, tissus, jouets, etc) et portent un message qui plusieurs fois m’a touché.
Le tout dans un écrin extérieur, de grande qualité entre le ruisseau du Coudray et la rivière du Foron.

Cet Art éphémère, par son accessibilité immédiate (un petit texte présente chaque œuvre) et sa sensibilité écologique est un vecteur de réflexions et d’émotions pour un très large public.

Je n’ai fait que la moitié du parcours au sec, le reste fut sous la pluie : comme pour mieux naufrager Souvenirs d’enfance et Monde perdu à jamais, sous un ciel sombre et menaçant.

J’ai noté ce qu’indiquaient Antonio Rodriguez Yuste et Stéphane Carbonne :
« L’homme qui se nourrissait de la nature a évolué vers une utilisation économique, marchande, productiviste de la nature en pensant pouvoir la maîtriser.
Depuis plusieurs années, de nombreux scientifiques tirent la sonnette d’alarme – trou dans la couche d’ozone, réchauffement climatique, surexploitation des sols, déforestation.
Qu’avons-nous fait de nous ?
Que faisons-nous pour les générations futures ?
Quelle nature allons-nous laisser ?
 »


Ci-dessus, en photos :
♥ Hommes-natures par Bérangère Magaud
♥ Ne pas se lasser de s’enlacer -Mobilisation artistique #3 / Œuvre réalisée par les visiteurs pendant le festival, sur l’idée de la toujours créative Martine Jaquemet.
♥ Qu’avons-nous fait de nous ? par Antonio Rodriguez Yuste et Stéphane Carbonne
Matériaux plastique d’emballage.
♥ Le Radeau-graine par Annick Charlier alias ANKH
♥ Et flotte mon enfance…… par Jean-Noël Fessy

Plus :
Je n’ai mis en valeur que ce qui m’a le plus touché mais d’autres œuvres et démarches pourraient être mentionnées. Je joins un excellent article sur cette manifestation parue dans le journal Le Faucigny. Madame Varvier rend parfaitement compte de l’intention et du rendu de cette manifestation de LandArt.
 
Télécharger les pages du Faucigny (pdf)

Print Friendly, PDF & Email