Nantua : manifestation contre le gaz de schistes

Pancarte-p
Du monde : des citoyens, des militants associatifs et des élu(e)s.
Un beau cocktail qui a permis de se rendre compte de la fermeté et de l’unité contre le permis des Moussières.

La formation karstique de la géologie locale est au cœur des préoccupations des élus qui, dans une étonnante unité proclamée, ont tous affirmé leur opposition à une exploitation pétrolière à travers la nappe phréatique.
Comme l’a dit Eric Ferraille, président régional de la FRAPNA,  le lieu est emblématique : Perdre ici ce serait perdre partout.

Il faut s’opposer aux prétentions de Celtic Petroleum à toucher au sous-sol et à l’eau de cette région.

maire-p

 

La prise de parole du maire de Nantua fut suivie par celles d’un panel d’élus divers :
sénateur PS Jacques Berthou, sénatrice UMP Sylvie Goy-Chavent,  conseiller régional EELV Alain Chabrolle, député UMP Damien Abad,  euro député EELV Michèle Rivasi (excellente), maire PS d’Ambilly Guillaume Mathelier, etc.

 

senatrice-p depute-p

 

 




Chabrolle-p Rivasi-p
 

 



 

Ps : De nombreux militants du Front de Gauche et bien sûr d’EELV étaient présents, notamment beaucoup d’actifs du pourtour genevois : Catherine Walther-Selosse, Gilbert Saillet (promoteur historique du collectif contre les gaz de schistes en Haute-Savoie, qui se transforma ensuite en association), Laurent Paternaud, Jean-Pierre Burnet, Christine Franquet, Peter Loosli, Denis Bucher, etc.
Et  des Verts genevois  : Anne Mahrer qui fit une belle intervention au micro, Pierre-Alain Tschudi (élu de Meyrin), Nicolas Walder (élu de Carouge), Philippe Noël (élu de Thonex), Marguerite Contat-Hinckel (ancienne présidente de la Constituante genevoise), …

Print Friendly, PDF & Email