OMS : Annemasse, 3ème plus polluée de France / 2. Contextes

J’ai présenté l’essentiel du constat de l’OMS concernant la pollution de l’air par les particules. Je complète :
– A/ la situation française et celle de la Haute-Savoie, effectivement ciblées dans l’étude, s’inscrivent dans un contexte plus large, européen.
– B/ la pollution n’est pas ignorée et est prise en compte dans la « photo » de la situation locale par les instances d’Annemasse Agglo. Suffisamment ?

 A/ Contexte européen :

La question de la santé publique mise en cause par la pollution a amené les instances européennes à peser sur les États pour aller vers des mesures améliorant la qualité de l’air. La pollution par les particules a été pointée dans plusieurs états européens et la France est mise en cause sur plusieurs de ses territoires.

France_carte_particules_pm10

Cliquez pour agrandir l’image

Un contentieux juridique européen a été enclenché, aboutissant à une condamnation prête à s’appliquer contre la France :

  • 2009 : Mise en demeure
  • 2010 : Avis motivé
  • 2012 : Saisine de la Cour de Justice Européenne
  • 2013 : Mise en demeure complémentaire.

L’amende à verser par la France s’élève à 11 millions d’euros. Et elle est assortie d’une amende de 240’000 euros/jour !  Soit environ 1 millions d’euros par séquence de 4 jours de dépassement futur du taux de pollution
Cela devrait inciter à mettre rapidement ces millions dans des choix d’investissement, permettant durablement de baisser le taux de pollution (et d’échapper à l’amende )

L’élargissement du contentieux européen à la pollution par les oxydes d’azote (notamment le NO2) est probable et des avertissements ont déjà été signifiés aux États.
Là encore, la France dépasse la norme en de nombreux endroits. Et Annemasse Agglo est là aussi dans les zones en dépassement.

Ce serait une nouvelle amende et un nouveau dispositif d’astreinte qui s’ajouterait à la sanction imminente sur les PM10.

B/ Point local :

Annemasse Agglo , dans le cadre du plan climat énergie a compilé, dans son livre blanc,  des données et cartes sur la qualité de l’air (voir aussi dans le prochain article)

emission PM10

Cliquez pour agrandir l’image

Donnée 2008 de la pollution par les PM10 sur les 12 communes d’Annemasse Agglo

capteurs2011

Cliquez pour agrandir l’image

 


Je n’ai pas trouvé une cartographie sur Genève concernant les PM10.
Mais sur le NO2, voici la carte pour 2011. Il n’échappera à personne que le cœur de ville et les rues basses (dont un projet des Verts voulait en rendre piétonne un nombre important)  sont très touchés.
L’autre point pollué au NO2, c’est … l’aéroport de Cointrin.



Pour les PM10, la situation est, en règle générale, différente : contrairement au NO2, la dispersion des ces micro particules les éloigne des axes de circulation ou de production.

Mais notons :
 – la fréquence des vents d’Ouest qui poussent la pollution aux particules vers l’agglo annemassienne.
 – le blocage contre le Salève, des vents de la cuvette. Le Salève, cette montagne ceinturée par 2 autoroutes arrivant au sud de Genève ! On mesure l’inanité du choix imposé par M. Accoyer pour l’autoroute « spéciale frontaliers d’Annecy ». Cet article  du FSD74 en donne bien l’ineptie, éclatante du point de vue environnemental et de construction de nos territoires ainsi que cet autre article sur le positionnement du CG74 à l’époque : tout pour les voitures!

Il faut donc traiter chacun à son niveau cette question sans oublier les territoires englobants qui sont à la fois émetteurs et récepteurs des particules : Annemasse, Agglo d’Annemasse,  Grand Genève.
Enfin, dans le prochain article, des éléments sur ce qui est engagé par l’Agglo et sur ce qui pourrait encore être fait pour limiter la pollution et les dégâts sur notre santé.