Tibet

Le docteur Khenrab, membre du gouvernement tibétain en exil, a été reçu en mairie d’Annemasse, vendredi 15 février.

Le maire a marqué son attention pour le sort de ce pays en échangeant avec ce représentant du Tibet et en le faisant savoir.
Le docteur Kenrab m’est apparu très inquiet. Il a indiqué en réponse à une question que je lui adressais que l’aggravation de la répression depuis la préparation des JO de Pékin est constante. Contrôle systématique aux carrefours importants, emprisonnement, chasse aux jeunes tibétains qui se sont exilés en Inde mais reviennent voir leur famille.

Ce médecin qui vit en exil à Dharamsala (petite ville du nord de l’Inde) s’est montré particulièrement préoccupé par le sort de la jeunesse, qui sur beaucoup de plans, littéraires et culturels, exprime cette souffrance, allant jusqu’à l’immolation. C’était récemment le 100ème jeune tibétain qui s’immolait en public.

kenrab

Le Tibet et ses représentants demandent le respect des Droits de l’Homme et une forme d’autonomie politique pour ce pays, ce qui n’a rien à voir avec le découpage administratif permettant le dispositif répressif actuel. La puissante Chine ignore les demandes et garde sa totale main mise sur ce pays d’exception.

Ps :
La ville d’Annemasse affirme son soutien à la cause tibétaine par la présence permanente du drapeau tibétain dans le hall de l’hôtel de Ville depuis 2000 : ce drapeau est mis au fronton le 10 mars de chaque année.

Print Friendly, PDF & Email