Gouvernement : pas les vrais choix

Valls

Un gouvernement Valls qui ne s'oriente pas vers les choix essentiels.

Je soutiens, comme la très grande majorité des membres d'EELV, la sortie des ministres écologistes du gouvernement.
Au-delà de la position exprimée par Cécile Duflot et par Pascal Canfin, j'estime que c'est l'absence d'un ferme cap politique au niveau national qui a marqué ces deux années passées.  Avec ce gouvernement Valls, les perspectives se rétrécissent encore en choix sévères pour les couches populaires.
La désillusion de nombreuses personnes qui se positionnaient dans la majorité présidentielle a été largement perçue lors des élections municipales.
Le vote pour le Front Lepéniste National aggrave cette triste toile de fond.

 * Face aux questions du chômage et à la nécessaire transition énergétique, il fallait appliquer une volonté forte de créer des emplois dans les filières de l'isolation thermique (production et installation) avec la perspective d'économies formidables en ce domaine : balance du commerce extérieur, frais des ménages.
Et ainsi arrêtez de chauffer l'atmosphère !

 * Le choix des énergies renouvelables aurait dû être porté fortement, en articulation avec d'autres pays européens,  notamment par la mise en avant des capacités créatives et productives en France (pays qui a, à la fois, un potentiel fort  et une nécessité vitale via ses façades côtières, ses îles, ses DOM-TOM) .

Rien n'a boosté ce domaine en deux années.

Les milliards donnés en baisse de frais aux actionnaires des entreprises (la fameuse politique de l'offre) vise à pouvoir relancer nos ventes à l'extérieur : il s'agit ainsi de monter en compétition contre l'Allemagne, à la recherche de marchés européens qui sont eux-mêmes complètement anémiés par les cures d'austérité générale en vigueur. Absurde.

Il n' y a pas une vision forte des urgences de l'heure. Il apparait que F. Hollande et Manuel Valls font concessions sur concessions aux dogmes récurents du libéralisme financier débridé, complètement dominant depuis les année 80-90 dans le monde.

Cela entraîne une déception de plus en plus générale : voir aujourd'hui cet article du journal Le Monde.

Les députés EELV soutiendront les initiatives gouvernementales qui iront dans un sens d'avenir. Et ils porteront eux-même des propositions vers les solutions les plus favorables à notre pays et nos concitoyens en essayant de ramener la majorité présidentelle à ses fondamentaux écologiques et sociaux .

Print Friendly, PDF & Email