EELV : journées d’été à Lille

Logo-Lille
J’ai participé, du 19 au 22 août, aux Journées d’Été d’EÉLV qui se déroulaient cette année à Lille :  travail sur la COP 21, la transition énergétique, le rôle des territoires, la question fortement émergente de la santé environnementale, etc.

Il n’y a pas eu de discussion sur les alliances, c’est ce qui a fait problème pour certains !
François De Rugy, député, voulait visiblement en parler.
La question nationale des alliances  ne se posait pas réellement en cet été 2015. La prochaine perspective électorale, ce sont les élections régionales.
– Dans certains régions, EELV se présentera en autonomie (d’ouverture : c’est-à-dire avec aussi des personnes non encartées, des militants associatifs).
– Nouveauté : en plusieurs régions, une alliance dès le premier tour se fera avec tout ou partie du Front de gauche. Des déceptions sur certains territoires avec des élus du PS et, surtout, un agacement certain par rapport à un manque d’engagement des gouvernements Hollande ont cristallisé chez des adhérents et militants EELV la conclusion d’une alliance électorale de premier tour avec d’autres forces. Ce sera ainsi le cas en Rhône-Alpes (ou plutôt Auvergne Rhône-Alpes : AURA). Tout cela a été débattu et validé, certes pas à l’unanimité, dès le début de l’été 2015.
Ailleurs, ce sera validé -ou pas- en septembre. Le 12 septembre par exemple, en Picardie-Nord & Pas-de-Calais.
Il n’y a donc pas d’uniformité hexagonale, il y a des configurations territoriales, des sensibilités diverses, des personnalités attractives ou dissuasives… Dans chaque région, les débats ont eu lieu et sont arbitrés.
Lire la suite

Journées d’été d’EÉLV

J’ai participé, comme presque chaque année (voir ici Poitiers 2012), à ce qui s’appelle université d’été dans d’autres partis : les JDE d’Europe Écologie Les Verts, à Bordeaux en 2014.

Cela m’a incité à faire avant une virée en pays basque, que je ne connaissais pas, pour revoir un cousin montagnard qui s’est établi là-bas.
J’ai apprécié le caractère singulier de ce pays et des basques. Ils ont su garder, notamment avec leur langue, leur architecture, leurs paysages magnifiques, une identité particulière qui m’a séduit.
La basquitude, c’est fort !

A Bordeaux (bon travail d’aménagement de M. Juppé, visiblement, notamment un réseau tram efficace ; mais socialement, le centre reste marqué bourgeois), j’ai passé plus de 3 jours passionnants. Ces journées d’été sont une floraison de plénières fiévreuses, de forums, de réunions ciblées, d’ateliers de pratiques. Une richesse qui permet de reprendre de l’énergie.

La tonalité, cette année, était incontestablement retenue, inquiète et studieuse.

Seule la soirée anniversaire (les 40 ans d’écologie politique depuis la candidature de René Dumont à la présidentielle de 1974 : j’avais voté pour lui ! Et les 30 ans de création du parti Les Verts, en 1984) a permis de se débrider : Yves Cochet, rapportant quelques moments passés savoureux, nous a bien fait rire ! Je ne connais pas un autre parti capable de ces moments d’auto-dérision.

Dimanche : Votez Michèle Rivasi et Karim Zéribi !

 

Michèle Rivasi est venu animer un meeting à Gaillard, jeudi 15 mai.

photo-Rivasi

Ce fut vraiment un bon moment que de partager l’enthousiasme de cette excellente députée européenne, complètement engagée dans les questions écologiques.

Avec la ferme volonté renouvelée d’agir pour toutes et tous,
loin des lobbies,
loin des renoncements actuels de la plupart des socialistes,
pour édifier une Europe  protectrice,
non ouverte à tous les vents destructeurs du Grand Marché Transatlantique.

J’ai beaucoup apprécié aussi l’intervention construite, mais nourrie d’humour militant, de Daniel Ibanez sur l’évidence du désastre financier et écologique du projet de Lyon-Turin :

Les camions sur le rail, maintenant et pas dans 10 ans !

Lire la suite

samedi 26 avril 2014 : Tchernobyl, 28 ans

Le 26 avril 1986, le réacteur de la centrale de Tchernobyl en Ukraine explosait, à 1h23 du matin, comme l’ont rappelé les tintements de cloche la nuit dernière à Kiev.  La nuit dernière, 28 ans après, l’Ukraine, si souvent en tête de l’actualité depuis des semaines, s’est recueillie.

hommagephotos Tcher

Le réacteur 4 de la centrale avait explosé au cours d’un test après une erreur de manipulation. Les rejets radioactifs étaient équivalents au moins à 90 bombes de Hiroshima. Ils ont contaminé une bonne partie de l’Ukraine et aussi l’Europe.

« Entre le 27 avril et le 7 mai, deux villes et soixante-dix localités, situées dans un rayon de 30 kilomètres autour de la centrale, furent vidées de leurs habitants. Cette zone d’exclusion couvre une superficie de près de 300 000 hectares, à cheval sur les territoires ukrainien et biélorusse.»

Outre la zone d’exclusion de 30 kilomètres de rayon située essentiellement en Ukraine, 23% du territoire biélorusse a été fortement contaminé par du césium 137.

La France a été touchée par le panache radioactif de Tchernobyl. Ce nuage a été particulièrement nocif dans les régions qui ont connu un phénomène pluvieux fin avril ou début mai 1986, notamment la Corse, les Alpes, la Côte d’Azur ou la Provence.
A Genève même, des mesures étaient prises pour ne pas contaminer la population alors que juste à côté, sur France, rien n’était fait : le discours hexagonal officiel disait qu’aucun isotope ne passait au-dessus de notre territoire !
Le service genevois de protection du consommateur faisait lui détruire des grandes quantités de légumes à larges feuilles, ayant été exposées aux retombées… Du lait était sorti du circuit de consommation.
J’en ai eu le témoignage.

 

Lire la suite

Gouvernement : pas les vrais choix

Valls

Un gouvernement Valls qui ne s'oriente pas vers les choix essentiels.

Je soutiens, comme la très grande majorité des membres d'EELV, la sortie des ministres écologistes du gouvernement.
Au-delà de la position exprimée par Cécile Duflot et par Pascal Canfin, j'estime que c'est l'absence d'un ferme cap politique au niveau national qui a marqué ces deux années passées.  Avec ce gouvernement Valls, les perspectives se rétrécissent encore en choix sévères pour les couches populaires.
La désillusion de nombreuses personnes qui se positionnaient dans la majorité présidentielle a été largement perçue lors des élections municipales.
Le vote pour le Front Lepéniste National aggrave cette triste toile de fond.

 * Face aux questions du chômage et à la nécessaire transition énergétique, il fallait appliquer une volonté forte de créer des emplois dans les filières de l'isolation thermique (production et installation) avec la perspective d'économies formidables en ce domaine : balance du commerce extérieur, frais des ménages.
Et ainsi arrêtez de chauffer l'atmosphère !

Lire la suite

Travail municipal : c’est reparti !

municip2

 

L'élection municipale à  Annemasse a permis la continuité d'une politique sociale et environnementale au service de la population.

Contrairement aux  nombreux revers des listes d'union de gauche et des écologistes (je pense à Chambéry ; et dans le pays de Gex, à Ornex et Ferney-Voltaire) la ville d'Annemasse conserve C. Dupessey comme maire avec une équipe très motivée.

J'ai souhaité garder le même engagement qu'en fin de mandature municipale précédente. 

Je serai aussi présent au Conseil Communautaire (12 communes) dont la première séance va se tenir aujourd'hui.

Je continuerai mon engagement à EELV, avec déjà le défi européen pour les élections des députés, dimanche 25 mai :  Michèle Rivasi et Karim Zéribi seront présents jeudi 15 mai dans l'agglomération lors de cette campagne électorale :

Et,  plus largement,  je poursuivrai mes engagements associatifs, dans l'agglomération de Genève, dans des actions citoyennes locales.

 

Hessel-ecologie

 

Economie, solaire, Europe-Chine

L'éditorial de Thomas Legrand sur France Inter, ce mercredi 29 mai matin, pointait une situation bien inquiétante :

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

EÉLV soutient la mutation industrielle nécessaire pour la transition énergétique et une économie robuste face aux mutations en cours. Le mouvement d'écologie politique a élaboré solidement les bases d'un nouvel ordre économique, par ses propres économistes (Alain Lipietz, Pascal Canfin ) et ses liens dans différents pays avec des économistes attentifs à des choix respectueux de la volonté populaire : c'est-à-dire en phase avec les mutations en cours et refusant le libéralisme débridée de la finance.

Concernant ce dossier emblématique de la production de panneaux solaires, en France, à Vénissieux, dans une usine Bosch reconvertie, les conditions économiques internationales sont fondamentales.
En 2010 déjà, les décisions répétées du gouvernement Sarkozy de baisse brutale du tarif d'achat de l'électricité solaire, avaient contribué à casser l'industrie naissante du solaire en France.

Mais la cohérence de la politique prônée par le gouvernement actuel est interpelée, dans sa dimension européenne.
Il n'est pas possible de dire que nos politiques économiques passent désormais par l'intégration européenne pour pouvoir se confronter dans l'indépendance avec les grandes économies mondiales des USA et de la Chine, et aboutir au final à un laisser-aller déroulant le tapis rouge à l'oligarchie chinoise !
http://eelv.fr/2013/04/05/abandon-par-bosch-de-sa-filiere-photovoltaique-une-catastrophe-industrielle-a-venissieux-et-en-europe/

Yannick-Jadot "Yannick Jadot, député européen EÉLV, se bat depuis des mois au Parlement, en particulier dans la commission du commerce international, pour que l’Europe sanctionne le dumping chinois qui, à coups de dizaines de milliards de dollars de subventions publiques, est à l’origine d’incroyables surcapacités mondiales de production et d’une chute des prix des panneaux qui n’ont plus rien à voir avec la réalité des coûts de production. Ce faisant, la Chine est passée entre 2006 et aujourd’hui de 0 à plus de 80% du marché européen des panneaux photovoltaïques."

Lire la suite

Donner un contenu populaire et écologique à l’action gouvernementale

logo-Gleizes2 J'ai aidé au rassemblement le samedi 18 mai à Thorens-Glières ("Forum des résistances") et dimanche le 19 mai sur le Plateau ("Paroles de Résistance"). J'ai échangé un bon moment avec Jérôme Gleizes, en marge de son intervention lors d'un forum le samedi. Jérôme est co-directeur de la revue EcoRev' et membre du conseil national de EÉLV.
Il intervenait dans l'ambitieux débat "Construire un nouveau programme du CNR en intégrant une dimension écologique". Gleizes

Lire la suite

Eva Joly demande une «opération mains propres à la française»

Je recopie ici, car elle me parle profondément, l’intervention d’Eva Joly devant le conseil fédéral d’Europe Écologie Les Verts,  samedi 23 mars :

« Nous venons de vivre une semaine noire pour la démocratie.
– En trois jours, Jérôme Cahuzac a été forcé à la démission après qu’on eut appris que l’enregistrement révélé par Mediapart concernant la possession d’un compte en Suisse était bien celui de sa voix ;
– l’appartement parisien de la présidente du FMI était perquisitionné dans le cadre de l’enquête sur les arbitrages Tapie ;
– et Nicolas Sarkozy était mis en examen, notamment pour abus de faiblesses dans le cadre de l’affaire Bettencourt.
Qui peut croire que cette cascade d’affaires déversant leur trop-plein de boue sur notre vie politique restera sans conséquences ?

La crise politique ne se présente pas comme une explosion subite, mais comme le long pourrissement en continu de nos mœurs démocratiques. Seuls ceux qui y ont intérêt pour conserver une rente de position, font semblant de considérer que les choses peuvent continuer comme avant. En réalité la marche à la crise n’est plus une marche, mais une course à l’abîme.
Lire la suite

Pollution par les PM10

La situation de pollution a marqué la région annemassienne, le bassin annécien et la Vallée de l’Arve.

C’était aussi le cas pour les principaux centres urbains de Rhône-Alpes, pollués par les particules de poussières en suspension de taille de 10 microns (PM10) qui pénètrent facilement dans les voies respiratoires. Origine : diesel, industries, chauffages individuels au bois.

Les actifs militants EÉLV de la vallée de l’Arve ont diffusé un communiqué aux maires que je recopie ici.
A noter que sur Annemasse l’information sur la pollution est faite : message d’alerte sur les panneaux lumineux et sur le site internet de la mairie, affichage de la qualité de l’air (la note sur 10 est mentionnée en haut de la page d’accueil, la souris en passant dessus affiche les taux dans l’air des 4 principaux polluants répertoriés)
Lire la suite

20 ans

LesVertsJ’avais  recherché la date de ma première cotisation au parti politique Les Verts : c’était le 19 mars 1993.
(250 Francs de l’époque et 100 F pour l’abonnement à « Infos Vertes », alors notre revue nationale)

J’ai payé ensuite annuellement ma cotisation sans discontinuer, malgré quelques déconvenues inter-personnelles ou des déceptions politiques.

Et j’ai encore continué, militant pour la transformation de nos pratiques, lors de la création d’Europe Écologie Les Verts.

– 20 ans sans faille ; et sans envie d’être élu, situation qui m’est arrivée de manière un peu marginale dans mon « parcours ».
– Et 20 cotisations que je ne regrette pas !

breveon72-ad4d3 Ambitieux, non ?

 

 

Annemasse et le Burkina-Faso

Compte-rendu du voyage d’Anne Libersa-Langevin, maire-adjointe aux solidarités, à Orodara (Burkina Faso).

La création d’une classe dans le hameau de Nialé est une réussite et les liens mis en place avec la Ville d’Annemasse se poursuivent.

Anne_Niale