samedi 26 avril 2014 : Tchernobyl, 28 ans

Le 26 avril 1986, le réacteur de la centrale de Tchernobyl en Ukraine explosait, à 1h23 du matin, comme l’ont rappelé les tintements de cloche la nuit dernière à Kiev.  La nuit dernière, 28 ans après, l’Ukraine, si souvent en tête de l’actualité depuis des semaines, s’est recueillie.

hommagephotos Tcher

Le réacteur 4 de la centrale avait explosé au cours d’un test après une erreur de manipulation. Les rejets radioactifs étaient équivalents au moins à 90 bombes de Hiroshima. Ils ont contaminé une bonne partie de l’Ukraine et aussi l’Europe.

« Entre le 27 avril et le 7 mai, deux villes et soixante-dix localités, situées dans un rayon de 30 kilomètres autour de la centrale, furent vidées de leurs habitants. Cette zone d’exclusion couvre une superficie de près de 300 000 hectares, à cheval sur les territoires ukrainien et biélorusse.»

Outre la zone d’exclusion de 30 kilomètres de rayon située essentiellement en Ukraine, 23% du territoire biélorusse a été fortement contaminé par du césium 137.

La France a été touchée par le panache radioactif de Tchernobyl. Ce nuage a été particulièrement nocif dans les régions qui ont connu un phénomène pluvieux fin avril ou début mai 1986, notamment la Corse, les Alpes, la Côte d’Azur ou la Provence.
A Genève même, des mesures étaient prises pour ne pas contaminer la population alors que juste à côté, sur France, rien n’était fait : le discours hexagonal officiel disait qu’aucun isotope ne passait au-dessus de notre territoire !
Le service genevois de protection du consommateur faisait lui détruire des grandes quantités de légumes à larges feuilles, ayant été exposées aux retombées… Du lait était sorti du circuit de consommation.
J’en ai eu le témoignage.

 


En France, ce mensonge d’état qui a nié les conséquences des retombées radioactives de Tchernobyl sur la population a attenté à la sécurité de nombreuses personnes.  L’impact en terme de cancers de la thyroïde et  de leucémies est présent, mais encore nié par les autorités sanitaires française actuelles.

Pour s’en faire une idée, il est essentiel de visualiser le reportage de FR3 Corse sur la construction de ce mensonge d’état. il est visible en 4 parties de 15 minutes sur Youtube et permettra d’apprécier l’irresponsabilité de Carignon, Madelin et compagnie.

Stupéfiant !

EELV est le seul mouvement politique à agir pour une sortie du nucléaire, et nos conseillers régionaux, députés et eurodéputés ont besoin du  relais de chacun auprès de la population, pour obtenir des avancées législatives en ce sens. (Par contre, en Suisse, le Parti Socialiste est convaincu depuis longtemps de la nécessité de sortir de l’industrie énergétique nucléaire)illustration

L’IRSN donne  maintenant clairement la réalité du déploiement du panache irradié de Tchernobyl (iode 131 et césium 137). Avec une animation qui rend dérisoire et sinistre ce qui a pu être énoncé en 1986 par les irresponsables : voir l’animation du panache.

Cette nouvelle posture des organismes en charge de notre protection  donne l’éventualité, je l’espère, de considérer cette question plus sereinement.  Et peut-être de pouvoir faire confiance à nouveau ? Voir mon article à ce sujet.

L’existence d’organismes indépendants, tel la CRIIRAD, étend la possibilité de l’information démocratique en direct.

 

Print Friendly, PDF & Email