Voter pour un renouvellement départemental

Sans titre 3

Les résultats des élections départementales, canton par canton, ne sont pas très réjouissants.
Au national, beaucoup a été dit et commenté, avec des résultats souvent biaisés, et ce parfois dès 20h05 …

EELV avait fait le choix de ne pas être présent partout pour des raisons diverses :
– difficulté à trouver 4 candidat(e)s, pour un conseil départemental ayant des fonctions mal définies.
– volonté de ne pas disperser des voix environnementales et progressistes dans certains cantons tendus : car, en être réduit à choisir, au deuxième tour, la droite contre l’extrême droite, sans alternative, est une donnée politique inquiétante qui se présente en de trop nombreux endroits !
Encore faut-il que, en l’absence de proportionnelle, chacun ait le souci de ne pas être hégémonique et de concéder de manière équitable les possibilités de succès. Au fait, ne vient-on pas de modifier la loi électorale pour ces élections départementales ?

Bilan :

National :
Le PS, quand il se présente seul, est en moyenne nationale autour de 20% : le centre de gravité politique incarné actuellement par le Gouvernement n’est pas en mesure de permettre un rassemblement suffisant pour espérer atteindre une majorité.
Je souhaite, comme EELV, le regroupement le plus large possible, pour des choix écologistes et sociaux sérieux : rassembler notamment ceux qui ont voté Hollande au deuxième tour de la présidentielle de 2012. Et qui veulent des options politiques déterminées par le rassemblement de 2012.
La politique nationale laisse beaucoup trop de monde au bord du chemin.
Et ne nous engage pas fortement vers des choix écologiques indispensables.
Certes, plus localement, les choix peuvent davantage fédérer des forces différentes pour le bien commun. En tout cas, EELV souhaite infléchir les politiques et peser pour ce large rassemblement.

Dimanche dernier, au premier tour, nos candidates et candidats écologistes pouvaient être dans 3 types de configuration au niveau national : en autonomie, en alliance avec le Front de Gauche ou bien en alliance avec le PS.
Sur environ 1000 cantons où EELV présentait ou soutenait des candidat-es :
– 377 constituaient des candidatures autonomes soutenues par EELV. Le score moyen : 9,7%.
– 450 : des candidatures de rassemblement écologiste et citoyennes, en alliance avec au moins une composante du FdG. Le score moyen : 13,6%
– 157 : des candidatures en alliance avec le Parti socialiste. Le score moyen : 27%.
– 15 : des candidatures en alliance avec le PS et le PCF. Le score moyen : 30,5%.

Bilan départementales 22 marsAu niveau du département de la Haute-Savoie, il y a eu des candidatures autonomes EELV et aussi des alliances avec le PS.
1- Sur les cantons en autonomie :
> Canton d’Annecy 1 : L.Berrahal-Mogenet/D.Debiolles : 4è avec 12,86%.
> Canton de Cluses : M.Léger/O.Marouzé : 4è avec 9,57% (en tête de la gauche).
> Canton de Faverges : J.Tremblay/M.Vignoud : 4è avec 18,02 % (seuls à gauche).
> Canton du Mont-Blanc : M.Bagnaud/L.Jacquet : 2è avec 17,98 % (en tête de la gauche, qualifiés pour un second tour difficile face à la droite)
La question de la pollution atmosphérique a clairement joué dans le vote.

A noter, dans le département jumeau de Savoie, des scores équivalents :
73-02 : M.Gerlaud/P.Perrin : 4è avec 10,01%.
73-07 : MC.Mathieu/Y.Peutot : 4è avec 10,46 %.
73-08 : F.Jaumain/G.Sellam : 4è avec 14,09 %.
73-09 : B.Bibba/H.Dupassieux : 4è avec 12,43%.
73-15 : G.Blanc/B.Faure : 4è avec 9,58 %.

-2- Sur les cantons en alliance :
> Canton d’Annecy 1 : F.Creuset (coopératrice EELV), alliée à un ancien PS, C.Jeantet, atteint un second tour difficile avec 28,15 %.
> Canton d’Annecy-le-Vieux : J.Drugeon avec 1 PS atteint aussi un second tour défavorable avec 23,2 %.
> Canton de Seynod  : MC. Roth avec 1 PS manque de 83 voix le second tour. 21,77% quand même.

En Savoie :
73-12 : G.Perrier en alliance avec le PS manque le second tour à 14 voix près.

A noter aussi, en Savoie, un canton où EELV soutenait un conseiller écologiste sortant :
Canton du Bugey (vers Yenne) : R.Padernoz 2ème avec 29,59% sera en triangulaire contre UMP et FN.

Dans chacun des départements savoyards, compte-tenu de nos scores le plus souvent au dessus de 10%, nous aurions eu, si le PS avait validé une représentation proportionnelle, de 3 à 4 conseillers départementaux, tant à Annecy qu’à Chambéry.

Deuxième tour, dimanche 29 mai :

EELV appelle partout en Haute-Savoie et Savoie à trouver les moyens d’un rassemblement le plus large possible pour permettre l’élection des candidat-es progressistes en lice face à des candidats UMP-UDI.
Et à faire battre les candidats du Front Lepéniste National.

Local
10985982_702514596536612_2002437610214302598_nSur le canton d’Annemasse, Martin Beer et Muriel Lebrun, soutenus par le PS, ont réussi un bon score de premier tour, qui a éliminé le FN.
Ils peuvent rassembler encore plus fortement, toucher des abstentionnistes et espérer une victoire.
C’est un beau défi qu’ils relèvent : porter à Annecy un appui aux choix locaux pour le genevois français, amener du neuf et de la diversité politique dans un Conseil départemental de Haute-Savoie qui pourrait être singulièrement terne et politiquement monocolore.