Donner un contenu populaire et écologique à l’action gouvernementale

logo-Gleizes2 J'ai aidé au rassemblement le samedi 18 mai à Thorens-Glières ("Forum des résistances") et dimanche le 19 mai sur le Plateau ("Paroles de Résistance"). J'ai échangé un bon moment avec Jérôme Gleizes, en marge de son intervention lors d'un forum le samedi. Jérôme est co-directeur de la revue EcoRev' et membre du conseil national de EÉLV.
Il intervenait dans l'ambitieux débat "Construire un nouveau programme du CNR en intégrant une dimension écologique". Gleizes

Modéré par le journaliste Thierry Brun, le débat et les questions d'un public débordant le chapiteau ont permis de confronter les points de vue avec Corinne Morel-Darleux (responsable à l'écologie du Parti de Gauche) et Hervé Kempf, l'actif journaliste écologiste du journal Le Monde. Dans la gravité mais aussi la bonne humeur. Chapiteau rires Jérôme est des quelques membres d'EÉLV qui étaient présents avec Eva Joly le dimanche 5 mai à Paris, pour la "marche citoyenne" contre l'austérité, manifestation appelée notamment par J-L Mélenchon. Cependant je l'ai senti assez mesuré sur les alliances nécessaires. Il ne voit pas actuellement le point d'appui démocratique nécessaire à l'Assemblée Nationale et au Sénat pour faire évoluer une politique qui l'inquiète sur certains non-choix. En particulier, je partage avec lui une forte déception devant ce qui s'apparente à un renoncement, ou à un habillage en trompe l’œil, quant à la séparation des banques d'affaires et des banques de dépôt. Laisser leur toute puissance aux institutions financières qui nous ont précipités dans la crise empêche toute maîtrise citoyenne sur les flux financiers qui préfèrent spéculer que de conduire de vraies politiques industrielles, dans une perspective de développement soutenable. ● Ce n'est pas conforme avec l'engagement des socialistes. ● Ce n'est pas conforme avec l'assainissement financier nécessaire pour des choix sociaux et écologiques forts. ● Ce n'est pas conforme avec la réforme envisagée dans d'autres pays européens qui souhaitent aller bien plus loin que ce qui est actuellement prévu par le gouvernement français. Ce fut un échange très intéressant avec Jérôme Gleizes. Par ailleurs, je recommande d'aller voir le film de Gilles Perret, "Les Jours Heureux", éponyme du programme du Conseil National de la Résistance. Ce documentaire est passionnant : il reconstitue les circonstances de la création du programme en croisant les témoignages passés (ah, revoir Jacques Debu-Bridel !) et présents, et la vérification par des historiens . Les interviews d'hommes politiques actuels forment un contrepoint final qui donne à réfléchir. Le film tourne localement pour l'instant, la sortie nationale aura lieu cet automne. Plus d'info ici. AffichePetiteFinale

Print Friendly, PDF & Email