Genève, terre de rugby ! (Platini, hum…)

Genève crée son club de rugby, ce qui n’est pas dans les pratiques sportives les plus populaires en Suisse.
Et, en utilisant le stade de La Praille, il va participer au championnat FRANÇAIS !
C’est une situation inédite et qui montre que l’on peut arriver à faire que le sport, non seulement soit un plaisir et l’occasion de se dépasser mais qu’il est possible de le faire de manière responsable et sensée.
On se rappelle que pour l’ETG football, des démarches, notamment des écologistes, avaient plaidé pour une cohérence locale et de territoire. Voir ici.

Platini-animation Cependant, Platini avait préféré cultiver l’oligarchie UEFA-FIFA : avec des décisions délirantes comme l’attribution au Qatar de la Coupe du Monde 2022 en plein été. (Le Qatar, ce pays qui a une empreinte écologique 25 fois supérieur à ce qu’il faudrait pour la survie de tous !)
Mais, les pieds dans des gros sabots quand il s’agit d’imaginer une solution de terrain de football, dans un stade de qualité à La Praille, avec un projet largement fédérateur, Platoche préfère, lui, ignorer que la traversée de cette frontière est une pratique quotidienne pour des dizaines de milliers de personnes.
Il avait rendu une réponse dilatoire sur les championnats nationaux qui devaient le rester.
ETG n’avait qu’à trouver des millions et les collectivités locales aussi, c’est-à-dire les contribuables, pour avoir un stade éléphant blanc en Haute-Savoie. (Manaus, ça vous dit quelque chose ?)

Ni la crise économique, ni la crise écologique n’ont l’air d’être dans les soucis oligarchiques de l’UEFA-FIFA.

Ainsi, il n’est pas possible de faire qu’un club joue à quelques kilomètres de ses bases d’entrainement parce que c’est de l’autre côté de la frontière
– Monaco, sors du championnat de France !
– Oligarchie, sors du corps de Platini !


Allez, bon vent au SRCG dans un pays qui se tourne maintenant vers ce sport.
Rugby3 
 

Print Friendly, PDF & Email