Des P+R en genevois français : retour sur une manif

Ce dimanche 18 mai, les genevois voteront sur plusieurs sujets, dont le principe du co-financement de 5 parkings sur les communes françaises voisines : pour que des centaines de frontaliers ne traversent pas la frontière, chacun seul dans sa voiture, en  polluant l’air et en encombrant routes et parkings genevois.

Cela au moment où l’OMS vient de rendre publique une étude (1600  villes dans le monde) sur la pollution de l’air par les particules, notamment à Genève-Annemasse. J’y reviendrai dans mon prochain article.

Pour les parkings,  il est  prévu que Genève paiera moins de 48% du coût de construction. Par ailleurs, réalisés sur Genève, les parking coûteraient deux à trois fois plus cher … Au total,  l’investissement fait en francs suisses serait, pour l’État genevois, 4 à 5 fois plus élevé !
De plus, en fonctionnement, le coût sera supporté en totalité par les communes françaises. C’est-à-dire, 0 franc suisse et 0 terrain bitumé du côté de la cité de Calvin.

Mais, le Mouvement Citoyen Genevois, parti politique qui se structure autour d’une animosité virulente contre ces travailleurs « pendulaires » français et suisses, a initié une votation contre le co-financement et inondé les genevois de propagande inepte.

C’est pour regrouper des personnes des deux côtés de la frontière, qu’une convergence à vélo avait été organisée samedi 3 mai.
En ne polluant pas, en fédérant (pas assez de monde cependant ! Et ils sont où, les militants pro-région transfrontalière … ?), le petit cortège a permis de sensibiliser des centaines de genevois.

Un cortège est parti de Moillesulaz et  s’est renforcé à Thonex.
Un autre est parti de Ferney-Voltaire et a grossi à Grand-Saconnex.
Les deux ont convergé sur Plainpalais où bien d’autres les ont rejoints.

Lisa Mazzone et Thibaud Schneeberger ont piloté le chapelet cycliste. Le vélo-cargo de Lisa portait une bonne sono qui a permis de dire « Oui aux P+R » tout au long de la balade. Il y avait des Verts, des militants de Climat et Justice Sociale et des militants transfrontaliers.

Des prises de parole, un tour de la plaine puis un parcours en rues basses avec arrêt sur la place Longemalle avec distribution de flyers aux passants ont permis en ce samedi venté (aïe , la prise au vent de la remorque avec panneau… !)  de sensibiliser mieux qu’une manif traditionnelle.

Article de La Tribune sur les P+R

[column with= »50% »  » padding= »0px »]
P1020600
[/column][column with= »50% » padding= »0px »]
P1020661[/column]
[end_columns]

[column with= »50% »  » padding= »1px »]
P1020659
[/column][column with= »50% » padding= »1px »]
P1020660
[/column]
[end_columns]

[column with= »50% »  » padding= »1px » margin_left= »10% »]
P1020590
[/column][column with= »50% » padding= »1px »]
P1020635
[/column]
[end_columns]

beau-velo Devant un vélo pliant très pratique, voici le plus beau vélo de la ballade !