Tibet

Le docteur Khenrab, membre du gouvernement tibétain en exil, a été reçu en mairie d’Annemasse, vendredi 15 février.

Le maire a marqué son attention pour le sort de ce pays en échangeant avec ce représentant du Tibet et en le faisant savoir.
Le docteur Kenrab m’est apparu très inquiet. Il a indiqué en réponse à une question que je lui adressais que l’aggravation de la répression depuis la préparation des JO de Pékin est constante. Contrôle systématique aux carrefours importants, emprisonnement, chasse aux jeunes tibétains qui se sont exilés en Inde mais reviennent voir leur famille.

Ce médecin qui vit en exil à Dharamsala (petite ville du nord de l’Inde) s’est montré particulièrement préoccupé par le sort de la jeunesse, qui sur beaucoup de plans, littéraires et culturels, exprime cette souffrance, allant jusqu’à l’immolation. C’était récemment le 100ème jeune tibétain qui s’immolait en public.

kenrab

Le Tibet et ses représentants demandent le respect des Droits de l’Homme et une forme d’autonomie politique pour ce pays, ce qui n’a rien à voir avec le découpage administratif permettant le dispositif répressif actuel. La puissante Chine ignore les demandes et garde sa totale main mise sur ce pays d’exception.

Ps :
La ville d’Annemasse affirme son soutien à la cause tibétaine par la présence permanente du drapeau tibétain dans le hall de l’hôtel de Ville depuis 2000 : ce drapeau est mis au fronton le 10 mars de chaque année.

Perturbations informatiques

Ce site a été mis en ligne, puis suspendu puis remis en ligne…
Et transféré d’hébergement.

Bref, un « petit » manque de suivi pour espérer une « notoriété  » que je ne cherche pas non plus.
Pas encore.

M. Peillon, courage !

La levée de mécontentements (allant jusqu'à une grève massivement suivie à Paris) face à la proposition d'amélioration des rythmes scolaires m'étonne et m'attriste.
Je crois avoir fait toutes les grèves de mon organisation syndicale nationale durant mon activité professionnelle.
Là, je n'aurai pu suivre le mot d'ordre. La réduction à quatre jours des activités à l'école primaire par X. Darcos en 2008 a été une attaque directe contre la scolarisation et le niveau scolaire des élèves, notamment des jeunes des milieux populaires.
Lire la suite

ETG à la Praille (Peter aime le foot)

Les  Verts de l’agglomération du Grand Genève ont très majoritairement souhaité une nouvelle démarche pour faire du stade de La Praille, à Genève, le stade du club Evian-Thonon-Gaillard.
Ils se sont adressés publiquement aux instances de la FFF pour remporter ce match contre leur positionnement défensif statique sur cette question.

GE_FR_Peter_Loosli_VERTSC’est Peter Loosli, un vert binational habitant Ferney-Voltaire et véritable transfrontalier incarné, qui a porté en avant cette question lors de la réunion passe-frontière des Verts suisses et français tenue samedi 2 février.
Philippe Martinet, président du Grand Conseil vaudois, l’a amené au bout.
Alors que les élus frontaliers de l’ARC restaient jusqu’alors très en retrait sur ce sujet pourtant pertinent :

– C’est un symbole pour mélanger deux populations.

– C’est une manière sobre donc écologique de ne pas détruire des terres agricoles à Seynod pour y construire un stade sur-dimensionné.

– C’est épargner des finances publiques locales en France trop précieuses pour être dilapidées inutilement.

– C’est rentabiliser un stade sous-occupé du canton de Genève.

Si Platini veut montrer qu’il est moderne et non pas inféodé aux puissances financières du foot international, il peut le prouver.

peter-ETG-Lapraille