Ça fait peur !

J'ai montré que le tram et l'équipe de messieurs Mermet & Benoist, cela faisait deux

D'abord, il faut savoir ce qu'est un tram.
Parce que M. Mermet dit le savoir… et en propose sa vision et son tracé sur ses sites internet de campagne électorale. Belle image :1ea804dbf6a45ba977293c237ecc1b08_L

 Cela m'a fait peur.
Voir un tel engin emprunter les rue d'Annemasse, cela est inquiétant !
Pourquoi faire peur ? Etre dans l'erreur certes, M. Mermet nous y habitue, mais mettre en ligne de telles visions et ce depuis des mois ! Perseverare diabolicum est.

– avec un article de son site

– sur sa page FaceBook, d'abord ici et encore ici.

Bien sûr, écrire que la tête d'une des listes de l'opposition à Annemasse ne sait pas ce que c'est qu'un tram, n'a pas de photo du tram 12 de Moellesullaz à mettre en illustration et prend des vessies trains pour des lanternes trams, cela pourrait m'amener en diffamation devant un tribunal : M Mermet a la menace du dépôt de plainte facile et l'envie de plaidoirie à fleur de peau…

J'ai donc vérifié, fait des copies d'écrans, constaté que l'illustration n'était pas un effet passager mais quelque chose d'assumé dans le temps sur le blog ainsi que sur la page FaceBook (depuis le 16 janvier)

Une simple recherche de photo dans le moteur d'images de Google nous indique que c'est le  "S-Bahn Zug Durchfahrt Bahnhof nachts" : globalement, "le Transit de nuit de la station de S-Bahn" (le S-Bahn veut dire Stadtschnellbahn soit le chemin de fer express urbain).
Bigre ! M. Mermet voudrait donc, au niveau de la Poste, que s'engouffre dans l'Avenue de la Gare, en pleine nuit,  le Stadtschnellbahn !

Cela fait peur !

Lire la suite

C’est juste la photo !

Une liste du Front Lepéniste National se présente à Annemasse.

Le programme proposé n'est qu'un tract national passe-partout auquel s'ajoutent l'image de la tête de liste locale et deux lignes descriptives !

C'est d'ailleurs le cas de la plupart de ces candidatures (une dizaine en Haute-Savoie)

Les interventions du  candidat-maire, qui marine dans le bleu, lors des deux débats publics annemassiens (l'un pour la MJC Sud, à l'auditorium, et l'autre pour les médias, à MLK)  ont fait pouffer de rire les spectateurs !

Tout cela est formidable de vacuité.  L'équipe est admirablement présentée sur le site du candidat.

Le seul aspect local que l'on puisse trouver c'est  sur une page FaceBook. Eh bien, on n'est pas déçu ! Cela dégouline régulièrement du racisme le plus vulgaire. Une allusion inadmissible sur Mme Taubira est restée un moment avant d'être supprimée : les instances nationales du FN ne cessent de cacher les dérapages incessants de leurs troupes. Il était temps. Mais il reste quelques beaux spécimens de bêtise vulgaire et méchante.

A Chamonix, on recrute des non volontaires.

A Cluses, c'est un adorateur de MeinKampf qu'a recruté le secrétaire départemental du FN. Désavoué rapidement quand les médias ont fait le buzz.
Vite, cachons ce malsain que l'on ne saurait voir.

Ces listes sont un  regroupement des pires cas de gens hantés par les questions de race, de peau, et en lâchage verbal continuel. On s'en voudrait d'en reproduire ici.

Alors, si vous êtes en colère, si  vous n'êtes pas contents de l'offre politique, mettez un bulletin blanc, écrivez un message qui vous tient à coeur. Mais  ne votez pas pour l'incompétence habillée de racisme.

Le peintre Magritte avait réalisé un formidable tableau sur la dialectique du réel et de sa représentation. Il a été complété depuis.
Vive la photo ! Pipe extreme droite

 

Il n’y aura pas de « tram d’Annemasse »…

Il n'y aura jamais de "tram d'Annemasse Agglo", de "tram d'Annemasse"…

Il est parfois dit que Annemasse et son agglomération vont construire un tram. Comme Grenoble, Dijon, Bordeaux.

Ce n'est pas exact. La gestion complète d'un réseau de tram, de ses espaces de garage et de maintenance, n'est pas à portée d'une agglomération semi-rurale de 85000 habitants comme Annemasse Agglo.

Tram ancien Il s'agit en réalité de tout faire pour prolonger, sur France, la ligne de tram 12 qui s'arrête pour l'instant en douane de Moëllesullaz. Bien que le tramway ait longtemps traversé la frontière, comme sur cette carte postale d'avant 1959, au coin de la mairie que l'on voit à droite.

 

Christian Dupessey, le maire d'Annemasse et Robert Borrel, président de l'Arc (ensemble des communes françaises du Grand Genève) ne m'en voudront pas trop si je donne cette perspective. En fait, pour moi, si je considère financièrement le projet, ce n'est pas Berne et Genève qui co-financent le "tram d'Annemasse". Mais l'agglo d'Annemasse et les financements français qui aident les TPG à prolonger ce moyen pratique de déplacement au moment où les bouchons s'amplifient et où la pollution de l'air pénalise durablement la santé des habitants.

S'agissant de ces élus, ce n'est pas minimiser leur engagement et leur capacité gestionnaire, vu la complexité des montages administratifs et financiers à réaliser ! Et les travaux à payer sur nos communes françaises.

Au même moment,  les opposants municipaux (M. Mermet et M. Benoist) sont dans la confusion la plus totale : ils se plaignent que le tracé sur France aille jusqu'à l'entrée du quartier du Perrier (8000 habitants, trop populaire pour eux)  au lieu d'aller à la gare. Comme le feraient, disent-ils, tous les trams de France et de Navarre.

Lire la suite

Printemps

Le printemps n'est pas en retard dans notre région.

A Annemasse, les efforts d'embellissement de la ville vont trouver leur pleine valorisation.
C'est un grand plaisir de voir les fleurs de nos espaces publics se déployer en beauté.

Et des arbres sont déjà magnifiques !

 

Prunus-1
Prunus2
Prunus3

Salut Gilbert

 

Gilbert Saillet est parti le 7 février 2014. Sa santé avait pris des coups mais il semblait pouvoir encore longtemps nous bousculer et faire partager sa gentillesse.

gilbert2

Cliquez pour agrandir la photo


Gilbert, je l’ai connu lors de l’organisation du contre-G8 à Annemasse, tenu pour faire face au G8 d’Evian, en 2013.

Nous manquions de bénévoles dans de nombreux domaines. Gilbert s’était investi dans la « gestion de la tranquillité », on ne parlait pas de « service d’ordre » : pour l’encadrement de la manif mais aussi sur l’aire de l’aérodrome.


Avec des situations d’autogestion pas toujours compatibles avec une organisation de l’ensemble…


Des situations que lui-même ne trouvaient pas simples à concilier !

 

Lire la suite

Reprise…

Je dois bien convenir qu'il est difficile de s'astreindre à la tenue régulière d'un blogue.

Chapeau à ceux qui gardent cette constance de publications ! Il faut y consacrer du temps pour rester pertinent, apporter des éléments de connaissance et de réflexion dépassant son nombril.

Certes, depuis quelques semaines, une démangeaison blogueuse me travaillait.
Et l'envie de parler d'autres personnes, l'occasion de rendre un hommage, tout s'effaçant si vite. J'ai aussi eu, sur des articles passés, quelques retours et remarques inattendues qui m'ont encouragé.

Enfin, la campagne électorale des municipales me bouscule un peu. Dans diverses villes, des copains hésitent, font la fine bouche devant des listes pas assez comme ils le souhaiteraient (…) notamment parce que la situation nationale n'est vraiment pas galvanisante.

Mais, localement, à Annemasse, je pense que le choix ne souffre pas d'hésitation : l'engagement restera toujours la seule voie de l'avenir pour ceux qui veulent essayer de changer le monde.