Vélo pour le quotidien

panneaux
Ce sont deux panneaux dans Annemasse, en cette fin janvier et début février 2016 :
carrefour rue Camps ┴ rue Coquand.
J’ai beaucoup apprécié.

Indiquer pour les cyclistes des déviations possibles, c’est prendre au sérieux les déplacements à deux roues dans la Ville (et l’Agglo)

 

deviations-velo

Clic pour agrandir

C’est une vraie culture cycliste qui s’est installée de manière pérenne à Annemasse dans ce mandat municipal où plusieurs élu(e)s pratiquent au quotidien ce moyen de déplacements, où de très nombreux cadres fonctionnaires en font leur usage essentiel ainsi que de nombreux autres employé(e)s de la ville.

– Oui, c’est un problème si une cohérence des trajets, de manière sécurisée au mieux, n’est pas possible (cela se construit dans la durée dans une ville qui n’a pas un gabarit de rue adéquat.)
– Oui, c’est un problème si en cas de chute de neige, les services de voirie accumulent le trop plein de flocons dans les bandes cyclables. (il faut faire bouger progressivement ces pratiques)
– Oui, c’est un problème si l’on ne trouve pas répartis en de nombreux endroits, des points d’attache-vélos. Là, on commence à être bien à Annemasse 😉
Lire la suite

Laïcité : 9 décembre… en janvier !

Lors de la réunion mensuelle de travail entre élus et services du pôle espaces publics, le sujet de la plantation d’un arbre, à l’occasion de la COP21 (action proposée par l’association des maires) fut abordé en octobre. Un élu suggéra que l’on marque aussi les 110 ans de la loi de 1905, portant séparation des églises et de l’Etat, et que l’on plante également un arbre à cette occasion.
Un arbre c’est bien, deux arbres, c’est mieux !

Le principe fut ensuite validé en municipalité par le maire, pour un arbre fruitier dans un parc et un arbre d’ornement dans une école, en laissant faire les choix aux excellents services Parcs et Jardins de notre commune.

    • Le 25 novembre, dans le cadre d’un arbre pour le climat, c’est un pommier qui fut ainsi enraciné au Parc Olympe de Gouges.
    • Le 9 décembre, devait se dérouler la plantation d’un bel arbre d’ornement : date anniversaire de l’adoption du texte de 1905, texte porté par Aristide Briand et défendu par Jean Jaurès, qui a permis d’apaiser largement des tensions fortes entre les religions et le pouvoir d’Etat (clarification essentielle dans un pays aussi divers que la France) ainsi qu’entre religions elles-mêmes (sans remonter aux guerres de religion, encore au XVIIIème siècle, des protestants ont été enterrés dans leur propriété, n’ayant pas leur place au cimetière catholique du village).
Annemasse n’est pas la première dans le département, le maire d’Annecy ayant marqué à plusieurs reprises le 9 décembre de cette manière.

Malheureusement, le 9 décembre 2015, cela tombait pendant les élections régionales, pour lesquelles le maire d’Annemasse était candidat : l’Education Nationale indiqua, tardivement, que le devoir de réserve des institutions de l’Etat ne permettait pas de faire cette cérémonie dans une école d’Annemasse à ce moment là.

photo 56BISLa plantation fut donc reportée à janvier, à l’école Jean Mermoz, en présence de l’inspectrice de l’Education Nationale et du Directeur départemental des services académiques, avec l’engagement du directeur de l’école et d’enseignantes.
Le Tulipier de Virginie planté ce jour-là offrira à tous ses feuilles singulières, d’un vert marqué au printemps et, à l’automne, sa silhouette dorée, toujours plus forte, pour des centaines d’années.
Lire la suite

Charlie, la liberté proclamée

Cela fait un an.
J’ai été ému de revoir, dans différents documentaires passés cette semaine sur des chaînes télé, les fabuleux dessinateurs de l’équipe de Charlie, assassinés pour leurs combats émancipateurs.Sans titre 2

Ils n’ont pas été oubliés.
Parfois, célébrés à contre-sens.

De justes hommages et remerciements leur seront toujours dûs.


Le Charlie spécial 32 pages de la semaine a été à la hauteur.
Et le Canard Enchaîné a bien su rendre sa liberté au fabuleux Cabu :

Cabu3