Eva Joly demande une «opération mains propres à la française»

Je recopie ici, car elle me parle profondément, l’intervention d’Eva Joly devant le conseil fédéral d’Europe Écologie Les Verts,  samedi 23 mars :

« Nous venons de vivre une semaine noire pour la démocratie.
– En trois jours, Jérôme Cahuzac a été forcé à la démission après qu’on eut appris que l’enregistrement révélé par Mediapart concernant la possession d’un compte en Suisse était bien celui de sa voix ;
– l’appartement parisien de la présidente du FMI était perquisitionné dans le cadre de l’enquête sur les arbitrages Tapie ;
– et Nicolas Sarkozy était mis en examen, notamment pour abus de faiblesses dans le cadre de l’affaire Bettencourt.
Qui peut croire que cette cascade d’affaires déversant leur trop-plein de boue sur notre vie politique restera sans conséquences ?

La crise politique ne se présente pas comme une explosion subite, mais comme le long pourrissement en continu de nos mœurs démocratiques. Seuls ceux qui y ont intérêt pour conserver une rente de position, font semblant de considérer que les choses peuvent continuer comme avant. En réalité la marche à la crise n’est plus une marche, mais une course à l’abîme.
Lire la suite

Eau : bien public précieux, ici et ailleurs

5624_473022626097252_175155927_n

L’eau est gérée en régie directe à Annemasse et son agglomération. C’est un choix essentiel fait de longue date et reconduit dans le souci que ce bien public reste à un prix raisonnable, avec un réseau de qualité limitant les pertes et assurant un service pour tous.
Le réseau d’assainissement fait partie du périmètre de gestion du service public d’Annemasse Agglomération.

Des scandales sur l’eau ont eu lieu dans plusieurs communes en France. Rappelons seulement le cas de Grenoble où le maire RPR, Alain Carignon, en lien avec le distributeur privé, détourna à son profit des sommes revenant à tous. C’est le militant Vert Raymond Avrillier, qui permit, par un travail obstiné d’enquête et de plaintes judiciaires, de confondre le politicien avide.

Ailleurs, Lire la suite

Pollution par les PM10

La situation de pollution a marqué la région annemassienne, le bassin annécien et la Vallée de l’Arve.

C’était aussi le cas pour les principaux centres urbains de Rhône-Alpes, pollués par les particules de poussières en suspension de taille de 10 microns (PM10) qui pénètrent facilement dans les voies respiratoires. Origine : diesel, industries, chauffages individuels au bois.

Les actifs militants EÉLV de la vallée de l’Arve ont diffusé un communiqué aux maires que je recopie ici.
A noter que sur Annemasse l’information sur la pollution est faite : message d’alerte sur les panneaux lumineux et sur le site internet de la mairie, affichage de la qualité de l’air (la note sur 10 est mentionnée en haut de la page d’accueil, la souris en passant dessus affiche les taux dans l’air des 4 principaux polluants répertoriés)
Lire la suite

20 ans

LesVertsJ’avais  recherché la date de ma première cotisation au parti politique Les Verts : c’était le 19 mars 1993.
(250 Francs de l’époque et 100 F pour l’abonnement à « Infos Vertes », alors notre revue nationale)

J’ai payé ensuite annuellement ma cotisation sans discontinuer, malgré quelques déconvenues inter-personnelles ou des déceptions politiques.

Et j’ai encore continué, militant pour la transformation de nos pratiques, lors de la création d’Europe Écologie Les Verts.

– 20 ans sans faille ; et sans envie d’être élu, situation qui m’est arrivée de manière un peu marginale dans mon « parcours ».
– Et 20 cotisations que je ne regrette pas !

breveon72-ad4d3 Ambitieux, non ?

 

 

« Des abeilles et des hommes »

J’ai eu un vrai choc intellectuel, et même émotionnel, en regardant ce film de Markus Imhoof (titre en anglais : « More than Honey »).

J’étais certes au premier rang, devant l’écran du Ciné Actuel (salle archi-pleine). Accompagner dans leur vol des abeilles, de la dimension d’un homme, sur un écran tout proche n’est pas sans perturber les représentations …

6a00d8341c676f53ef017ee8a9cc7f970d-800wiMais c’est surtout la remarquable construction du film qui permet de faire un point sur le rôle des abeilles dans notre société.
Pas d’aspect pédagogique laborieux dans ce documentaire exceptionnel, je suis certain que chacune et chacun peut être touché par ce film qui passe de la montagne suisse à la Californie, la Chine et l’Australie.

J’ai apprécié aussi l’illustration de ce qu’il est convenu d’appeler les services écosystémiques en écologie : non seulement la préservation et même l’amélioration de la qualité de l’environnement est bonne philosophiquement, culturellement, esthétiquement, pour les êtres humains. Mais elle a d’abord une fonction économique irremplaçable !  « Bien plus que le miel », le titre anglais, c’est expliquer Lire la suite

Nantua : manifestation contre le gaz de schistes

Pancarte-p
Du monde : des citoyens, des militants associatifs et des élu(e)s.
Un beau cocktail qui a permis de se rendre compte de la fermeté et de l’unité contre le permis des Moussières.

La formation karstique de la géologie locale est au cœur des préoccupations des élus qui, dans une étonnante unité proclamée, ont tous affirmé leur opposition à une exploitation pétrolière à travers la nappe phréatique.
Comme l’a dit Eric Ferraille, président régional de la FRAPNA,  le lieu est emblématique : Perdre ici ce serait perdre partout.
Lire la suite

Bisphenol : toujours plus inquiétant

Il a beaucoup été écrit sur les impacts dangereux du bisphénol A, cet adjuvant se trouve trouvait notamment utilisé dans les tétines et biberons.

De nombreuses alertes, des pétitions, des démarches multiples ont finalement permis d’interdire l’utilisation d’un tel produit.WECF-F

Il faut noter le rôle essentiel, dans ce constant travail d’alerte et de sensibilisation et d’argumentation, de l’organisation WECF, Women in Europ for a Common Future.

Ces femmes ont fait ici un travail essentiel.
Cette association est basée pour sa branche française WECF-France à Annemasse, à la Cité des Organisations Internationales.

À lire sur le bisphénol A, ce tout récent article :
Lire la suite

Nucléaire : responsables, enfin !

drapeau Voici un article du Monde sur le nucléaire qui montre que vraiment, quelque chose a changé dans la réflexion sur la chaîne du nucléaire en France. Un sentiment de responsabilité, se distanciant des contingences hiérarchiques ou administratives, s’est saisi des différents pilotes des nombreuses organisations, institutions, structures agissant pour le compte du nucléaire.
Ce n’est certes qu’un début, mais pour moi qui ai manifesté plusieurs fois à  Malville et vu la répression, qui ai subi Tchernobyl via son nuage radioactif sur la Haute-Savoie et sa dénégation, oui quel changement !
Pour donner une idée, voici ce que disait M. Rosen, alors directeur de la sûreté nucléaire de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), à la conférence de Vienne d’août 1986 à propos du désastre de Tchernobyl : « Même s’il y avait un accident de ce type tous les ans, je considérerai le nucléaire comme une source d’énergie intéressante » (1). Terrible !

L’article reproduit ci-dessous montre un changement de posture. Il est retrouvable sur le net, dans l’excellente rubrique « planète » du Monde.
C’est une interview du directeur général de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN), Jacques Repussard, un pro-nucléaire donc :

Lire la suite

Hommage à une grande figure

 

Mes amis de CRHA avaient organisé une cérémonie en hommage à Stéphane Hessel, ce jeudi 7 mars, à 18h.
Nous étions environ  150 à nous recueillir au monument aux morts de Thorens-Glières.


Florence a lu un message de l’association parrainée par Stéphane Hessel, puis Gilles a eu la bonne idée de diffuser le message envoyé par Stéphane Hessel en 2010 pour notre rassemblement.

Le résistant indigné n’avait pu venir à Glière cette année-là et avait enregistré quelques phrases pour nous. Toujours cette belle voix posée, attentive, soutenue, encourageante. Émotion.

Ps :
J’avais mis en ligne, en 2012, une vidéo-chanson à revoir.

Arve

Le SM3A ou SMAAA, Syndicat Mixte d’Aménagement de l’Arve et de ses Abords, prend une importance incontestée en Haute-Savoie.

Le travail engagé par le contrat de rivière depuis 1995, avec les communes riveraines, avec les utilisateurs (pêcheurs, sportifs), avec les riverains (agriculteurs, industriels) a permis de rendre l’eau en bien meilleur état qu’à la fin du XXème siècle.
Il reste beaucoup d’efforts d’améliorations à mener pour que le bon état physique, physiologique et chimique de ce cours d’eau soit atteint mais la belle rivière alpine revient de loin.

Notons que le canton de Genève est aussi associé à ce travail de renaturation : l’Arve fait sa Jonction avec le Rhône à Genève et l’eau de l’Arve est en partie réinjectée dans la nappe souterraine franco-genevoise.

Le SM3A rassemble maintenant aussi le contrat de rivière Giffre-Risse. Et un SAGE, un Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux, est en cours d’élaboration qui demandera plusieurs années pour mener à bien les études nécessaires sur l’ensemble du bassin versant.

Les études menées sont vastes, j’y reviendrai, et touche au rôle de la forêt, à la protection des berges, à la préservation de la biodiversité, à la qualité des eaux pluviales, au contrôle des rejets industriels, à la surveillance des effluents hospitaliers, aux questions d’énergie, aux espaces de détente, etc.

C’est en fait les ressources stratégiques en eau d’une moitié de la Haute-Savoie qui sont en jeu, et bien sûr la qualité de vie dans cette vallée avec ce lien essentiel avec la nature que peut nous apporter l’Arve.

Périmètre d’une des études du SAGE